26/12/2018

MARCHES DE NOEL EN ALSACE

MARCHES DE NOEL EN ALSACE 

du 2 au 5 décembre 2018

par Michèle Paoli


IMG_2701.JPG

Durant 4 jours, 22 lecteurs du Club Voyages de la « Tribune de Genève » et de « 24 Heures » sont partis à la découverte de beaux marchés de Noël alsaciens pour vivre les festivités ancrées dans la tradition. Strasbourg, capitale de Noël, Colmar, Eguisheim et enfin Riquewihr. Des villes et villages décorés de lumières, de boules, de sapins qui offrent de surprenantes et délicieuses rencontres.

2 décembre : c’est dans un luxueux car de la Cie Buchard, conduit par François, que nous avons quitté Genève, puis Lausanne et enfin la Suisse romande pour une halte au restoroute de Berne Grauholz, avant d’arriver à Strasbourg, à la Place de l’Etoile. Quelques heures nous sont laissées pour découvrir Strasbourg et ses marchés.

Strasbourg, capitale de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, devenue le Grand Est, est d’une part le siège officiel du Parlement européen, et d’autre part la capitale du marché de Noël. Située près de la frontière avec l’Allemagne, la ville arbore une culture et une architecture aux influences allemande et françaises.

Les marchés de Noël ancrés au centre de Strasbourg proposent toute une panoplie d’objets de Noël pour satisfaire le nombre impressionnant de badauds et de touristes. Des échoppes, des chalets offrent le traditionnel vin chaud, rouge ou blanc, aromatisé à la cannelle, les bretzels, les kougelhopfs, les bredeles, spécialités alsaciennes, sans oublier les saucisses.

Quelques-uns d’entre nous choisissent de faire une heure de navigation sur l’Ill, en bateau-mouche, au départ du barrage Vauban dans le quartier de la Petite France en passant par le Canal du Faux-Rempart, la Grande Île, le  quartier européen, non loin du Palais Rohan. Beau moment éducatif et amusant car soit c’est le Père Noël qui raconte la ville, soit c’est une guide plus sérieuse, mais moins ludique…

18 heures : nous retrouvons François pour nous rendre à la gare fluviale, où nous sommes attendus sur le bateau MS Gérard Schmitter de la Compagnie CroisiEurope pour prendre possession de nos cabines.

L’après-midi fut quelque peu difficile, puisque nous avions arpenté plusieurs ruelles aux pavés d’antan. C’est donc un plaisir - non dissimulé - que de s’asseoir, avant le repas, sur les luxueux canapés du salon-bar pour un apéritif bien mérité. Le dîner, préparé par un chef français, est très bon et la soirée festive.

3 décembre : une nuit bien méritée d’un sommeil très apaisant nous permet, après un bon petit déjeuner, de partir pour une excursion à Strasbourg en compagnie de Mickael, animateur de la Compagnie CroisiEurope et de Stéphanie.

Départ 10 heures pour un tour panoramique de la ville avec François, en faisant un arrêt à l’Orangerie pour admirer l’oiseau emblématique de l’Alsace, la Cigogne, les flamants roses et d’autres animaux. Ensuite, visite guidée du vieux Strasbourg et des marchés de Noël avec nos deux agréables accompagnateurs. Quelques temps de libre pour du shopping dans les rues et magasins parés de guirlandes et de décorations. D’aucuns ont la patience de faire la queue pour visiter la cathédrale gothique Notre-Dame qui propose des animations quotidiennes sur son horloge astronomique et une vue panoramique sur le Rhin à mi-hauteur de son clocher de 142 mètres de haut.

A la tombée de la nuit, c’est une ville différente que nous découvrons dès lors que le grand sapin, la place de la cathédrale, la place Kléber, la place Gutenberg sans oublier le Carré d’Or nous offrent un spectacle illuminé de tous feux. C’est un plaisir pour les yeux.

La journée se termine à bord en dégustant un Crémant d’Alsace et un repas délicieux.

4 décembre : La journée sera longue. 8h30 découverte de la route des vins, la plus ancienne route de vins de France, où nous faisons une halte pour une dégustation. A la demande de quelques participants, Mickael nous propose de faire un arrêt à la maison mère des douceurs alsaciennes, comme le pain d’épice. C’est les bras chargés que nous reprenons le car pour nous rendre à Colmar découvrir le charme de la ville dont les décors de Noël, installés dans les quartiers pittoresques de l’Ancienne Douane et de la Petite Venise, nous plongent encore dans la féérie de Noël.

Un temps libre nous est offert et ensuite retour à bord pour le cocktail du Commandant et le dîner d’adieu, comme toujours excellent. Le Père Noël est même monté à bord pour rendre la soirée festive et surtout dansante. La nuit fut courte pour quelques-uns….

5 décembre : nous quittons le bateau et conduit par François, nous partons pour la découverte de deux magnifiques villages alsaciens. Eguisheim, l’un des plus beaux villages de France, est le plus riche de la région au niveau touristique. D’une remarquable diversité, l’ensemble de la cité est construit de façon concentrique autour de l’imposante forteresse des 13ème et 15ème siècles et de son enceinte du 13ème siècle en partie conservée. Le vieux village abrite deux ruelles pittoresques avec de belles maisons de vignerons à façades parfois classées en pierres ou en colombages dont le toit abrite parfois un nid de cigognes. C’est la même féérie de Noël : guirlandes, chalets, décorations, et bien sûr tout est à la tentation des touristes.

Après Eguisheim, nous partons pour Riquewihr, village touristique et viticole, dont les origines remontent à l’Epoque romaine. Riquewhir est une étape incontournable de la découverte de l’Alsace et des marchés de Noël. A cette époque, la ville ruisselle de lumières, de décors scintillants et toutes les façades des maisons et des monuments s’illuminent.

Après notre déjeuner au restaurant La Dime, nous reprenons la route pour la Suisse romande en nous rappelant le monde de l’enfance chargé de souvenirs et d’émotion.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.