19/11/2018

AU PAYS DE LA DEMESURE

DUBAI - ABU DHABI 

Novembre 2018

Par Yvan Bassou


GROUPE 1 - du 1er au 6 novembre 2018IMG_1309.JPG

GROUPE 2 - du 8 au 13 novembre 2018

IMG_2052.JPG

22, ils étaient 22 (dans chaque groupe) pour un passionnant voyage au pays des mille et une nuits, enfin presque puisque c’est à Dubaï et à Abu Dhabi qu’ils se sont rendus pendant 6 jours. Chaque jour a été une fête pour ces voyageurs qui découvraient avec ravissement un monde étranger incroyable.

Dès leur arrivée à l’aéroport de Dubaï, après un confortable vol de 6 heures en Boeing 777 de la compagnie Emirates, les voyageurs sont impressionnés par le gigantisme qui les accueille. Durant les 45 minutes de trajet jusqu’à l’hôtel Hilton Garden, on observe une série ininterrompue de gratte ciels de verre et d’acier le long d’une autoroute à 2 fois 6 voies, les uns plus hauts que les autres, les autres plus beaux que les premiers.

IMG_2169.JPGLe jour 1 du voyage débute par une visite en car à la découverte de Dubaï, une mégalopole de 2,8 millions d’habitants dont seulement 420 000 Émiratis. Les mosquées se succèdent tous les 300 mètres, des mosquées récentes, belles, d’une blancheur éclatante. À Dubaï, tout est propre, tout est neuf. Il faut dire que le pays, les Emirats Arabes Unis, est un état fédéral très récent, créé seulement en 1971, très riche aussi car exportateur de pétrole et plate-forme commerciale très importante. Jusqu’aux années 80-90, Dubaï n’était rien qu’une minuscule destination portuaire pour bédouins et pêcheurs de perles. C’est le pétrole et la vision futuriste du cheikh Zayed (transformer un petit émirat en un état du XXII° siècle) qui ont permis cette éclosion rapide.

IMG_2159.JPG

Pendant la matinée, nous avons pu admirer l’île de Palm, une île artificielle en forme de palmier d’où jaillit l’hôtel Atlantis, un des hôtels les plus modernes et les plus chers du monde touristique. Le trajet en monorail sur cette île paradisiaque a été l’occasion pour le guide de nous citer la ribambelle de célébrités qui séjournent dans les somptueuses villas situées sur les palmes enrochées et sablonneuses qui constituent l’île.

IMG_2167.JPGPuis retour dans la civilisation de l’automobile, les autoroutes connaissent sûrement la plus forte concentration au monde de 4x4, SUV, bolides de sport et autres limousines américaines. Au Mall Dubaï, a été érigé le Burj Khalifa, une tour de 828 mètres de haut dont le 125° étage offre une vue prodigieuse à 360° sur la ville et ses centaines de gratte ciels. Le Mall est un centre commercial où toutes les enseignes de luxe ont pignon sur allée.

Après un repas copieux dans un des nombreux restaurants où l’on consomme des mezzes libanais, c’est vers l’hôtel Burj Al Arab, situé, lui aussi, sur une île artificielle que nous nous dirigeons. L’hôtel en forme de voile culmine à plus de 300 mètres. Si vous rêvez d’une suite en duplex, il vous faudra seulement débourser 25 000 $ la nuit !

IMG_2157.JPG

L’après midi sera consacrée à la visite du souk Madinat, un souk de luxe où certaines voyageuses se laisseront tenter par des achats compulsifs de robes ou autres voiles et foulards.

Au retour vers l’hôtel, les curieux peuvent apercevoir la piste de ski intérieure (température oblige) construite dans le Mall Emirates où les plus fortunés dévalent une piste de 400 mètres damée en neige artificielle. Spectacle irréel mais vrai !

IMG_1887.JPGLe repas du soir est libre mais nombreux ont été les voyageurs à préférer une longue nuit réparatrice pour tenter de récupérer les 3 heures de décalage horaire avec la Suisse.

Le samedi matin, notre guide, Mohammed, est là dès 9 heures pour nous présenter le programme de la journée. Visite tout d’abord du quartier de Bastakiya avec ses anciennes maisons à tours à vent qui servaient à les climatiser. Un joli musée est consacré à l’ancienne vie de Dubaï, la vie avant 1980, avant que les premières plateformes pétrolières installées dans le Golfe Persique n’aient commencé à cracher le pétrole. Après la traversée en abra (bateau-taxi) de la creek, sorte d’embouchure pour un canal artificiel où se mettent à quai les bateaux qui font la liaison avec l’Iran tout proche (5 heures de bateau), nous atteignons le souk de l’or et celui des épices. L’or ruisselle sur les vitrines tandis que les senteurs des épices montent au cerveau. Plus loin, la mosquée de Jumeirah, construite dans la tradition fatimide, sera l’occasion pour Mohammed de nous parler de l’islam et de ses traditions.

IMG_1997.JPG

Le soir, le dîner se passe à bord d’un bateau restaurant, au cours d’une mini croisière dans la Marina de Dubaï bordée de gratte ciels illuminés ; des travaux gigantesques ont permis de creuser le sol et d’ériger ces majestueux gratte ciels servant de bureaux ou de logements aux expatriés occidentaux venus chercher fortune ici.

IMG_2102.JPG

Dimanche a été l’occasion de quitter le confort de Dubaï pour celui d’Abu Dhabi, la capitale des Émirats Arabes Unis. 140 km sur une autoroute rectiligne et voici qu’apparaissent palmiers et autres arbustes. C’est par la mosquée de Sheikh Zayed, une des plus belles du monde arabe que la visite commence. Les voyageuses doivent toutes porter un foulard couvrant les cheveux et poignets et chevilles sont masqués à la vue des regards (masculins) par d’amples vêtements. Les voyageurs, en tant que mâles, sont laissés libres de leur choix de vêtements. Le code vestimentaire étant respecté, nous entrons dans le parc puis dans la mosquée par des portes séparées, femmes d’un côté et hommes de l’autre. Plus d’une centaine de gardiens sont présents pour vérifier le respect des consignes vestimentaires. Parfois, des rappels à l’ordre sont donnés gentiment pour maîtriser quelques mèches rebelles.

Vers la corniche, nous apercevons l’Emirates Palace, un hôtel luxueux avec à ses côtés l’Etihad Towers, 5 tours jumelles de plus de 300 mètres de hauteur, comptant 80 étages, symboles de la richesse de l’émirat.

IMG_1385.JPGEt dans la foulée, cap sur le musée du Louvre, conçu par l’architecte Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker : un écrin bâti sur la mer, destination culturelle haut de gamme, une référence en matière d’art et d’histoire de l’art, de culture et d’éducation. La coupole de 180 mètres de diamètre coiffe le musée d’une résille constituée de plusieurs couches de dentelle aux motifs géométriques, qui laisse passer quelques rais de lumière et surtout une ombre bienfaisante en ce pays de soleil éclatant.

Le retour vers Dubaï est animé par les discussions sur les avantages et inconvénients des modes de vie des habitants des émirats : émiratis, expatriés occidentaux et travailleurs immigrés qui s’exilent de leur pays, Pakistan, Ceylan, Indonésie, Philippines… pour mieux subvenir aux besoins familiaux.

L’avant-dernier jour, après un repos de nuit bien mérité, le groupe se scinde en deux. Certains vont faire un tour en hydravion, survolant la côte et la ville, histoire de bien se remémorer les emplacements des gratte ciels aperçus d’en bas et d’autres vont visiter un aquarium géant où les plus téméraires peuvent nager entre les requins.

IMG_1534.JPGL’après-midi, le trajet en direction du désert alimente les conversations. Où va-t-on exactement ? La curiosité fait place à la fatigue. Verra-t-on un mirage ? Déjà 4 jours que les voyageurs parcourent la ville et un peu de lassitude se fait jour. Heureusement, le spectacle qui s’offre à nos yeux ébahis est magnifique. D’immenses étendues de sable avec des dunes ondulantes, quelques herbages broutés par des oryx et enfin un campement de bédouins où sont garées des jeeps de l’ère de la colonisation britannique. Des jeeps qui seront utilisées pour rencontrer un dresseur de faucon et une mini caravane de chameaux (en réalité des dromadaires) à touristes. Sous une grande tente, on nous propose un délicieux repas, à déguster : du lait de chamelle (légèrement salé) et du dromadaire… Danseurs et joueurs de tambours et tambourins ont accompagné le repas.

IMG_1675.JPGDernier jour après une ultime demi-journée destinée aux achats à ramener en Suisse et à prendre d’autres photos pour garder un très agréable souvenir de ce voyage, très bien organisé par Destinations.CH et cornaqué par Michèle, la sympathique accompagnatrice de La Tribune et de 24 Heures. Ce fut un enchantement qui laisse un goût de revenez-y. En 2020, Dubaï va accueillir l’exposition universelle et Abu Dhabi aura aussi son musée Guggenheim. L'agence Destinations.CH avec la Tribune de Genève et 24 heures organisera ,en novembre 2020, un magnifique voyage pour cette occasion. Chiche qu’on y retourne !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.