30/05/2018

PARFUMS D'HISTOIRE : MADERE

MADERE : LE RETOUR

du 14 au 21 mai  2018

par Michèle Paoli

 


IMG_6105.JPG

Ils étaient 25 à partir pour huit jours faire un voyage sur l'île de Madère, organisé par l'agence « Histoire & Voyages ». Certes, c'est un grand groupe. Mais lorsque les personnes qui forment cette équipe sont agréables, sympathiques, ponctuelles, intéressées et intéressantes, les encadrer est un pur bonheur. D'autant plus que je ne n'étais pas seule. À l'aéroport de Genève, au départ, un guide nous a rejoints pour compléter notre groupe. Son nom était prédestiné : il s'appelle Patrick Muguet, est botaniste et, de surcroît, sympathique.

Après avoir fait connaissance, l'enregistrement se déroule parfaitement et nous voilà au départ pour l'envol jusqu'à Lisbonne et ensuite Funchal, capitale de l'île.

Lundi 14 mai

IMG_5788.JPGUne charmante et très jolie guide madérienne, surnommée Ana-Luisa, nous accueille à l’aéroport de Funchal et, conduits par le chauffeur Palo, nous arrivons à l’hôtel dont la situation est idyllique, puisque centrale. Nous prenons possession de nos chambres et , pour commencer notre séjour, un excellent repas nous est offert agrémenté par un concert de fado.

Mardi 15 mai

C’est à pied que nous débutons la découverte de Funchal. D’abord, l'église du Collège des Jésuites qui a été construite au XVIIe siècle par les Jésuites dans un style de transition entre le maniérisme et le baroque. Ensuite visite de la Cathédrale de Funchal, classée Monument National depuis 1910, principal temple religieux de l'Archipel.  Le retable, construit en 1510-1515, surmonté d’un chapeau gothique, est composé de boiserie dorée, complété par des sculptures et des peintures à l’huile de bois. Cette cathédrale a également l’un des plus beaux plafonds du Portugal avec des peintures flamandes.

IMG_5536.JPG

Nous continuons la visite par le musée de Quinta das Cruzes où sont exposés du mobilier portugais et étranger, des pièces d'orfèvrerie, de joaillerie, de céramique et de sculpture.

Notre premier déjeuner est une découverte de plats portugais, principalement leur poisson, le sabre, en portugais « peixe espada » que nous aurons presque tous les jours, cuisinés de façons différentes.

L’après-midi se poursuit par le Monastère de Santa Clara (Sainte-Claire) qui fut fondé par le petit-fils de Zarco en 1492, l’année de la découverte de l’Amérique. Zarco fut le grand navigateur, colonisateur de l’île de Madère, dont le tombeau se trouve dans l’église du monastère. Les Clarisses emménagèrent dans le couvent en 1497.

Chaque soir, Patrick, propose, à ceux qui désirent, de faire découvrir un restaurant alentours de l’hôtel.

Mercredi 16 mai

Aujourd’hui, nous allons prendre le car qui va nous mener à Porto Moniz. Premier arrêt à Camara de Lobos, petit village aux maisons blanches qui a conservé ses barques colorées et où Winston Churchill vint en villégiature en 1950 pour écrire et peindre. Via l’impressionnant Cabo Girao qui, du haut de ses 580 mètres, offre un panorama sur l’océan, nous gagnons la pointe nord-ouest de l’île à Porto Moniz, réputé pour ses piscines naturelles formées dans les récifs volcaniques.

Après notre déjeuner, retour à Funchal en suivant le littoral nord jusqu’à San Vicente. Les paysages offrent des perspectives extrêmes : falaises couvertes de verdure plongeant à-pic dans la mer, vagues tumultueuses s’engouffrant sous la roche en contrebas de la route sinueuse et très étroite.

Jeudi 17 mai

A proximité de Funchal, nous découvrons le village de Monte, petit centre de villégiature de Madère, où les colons anglais construisirent maintes quintas et résidences d’été. Il abrite le Jardin Tropical Monte Palace, fameux pour la diversité de ses fleurs et plantes exotiques du monde entier.

L’église Notre-Dame de Monte abrite le tombeau de Charles de Habsbourg, dernier empereur d’Autriche-Hongrie. C’est la seule église aux extérieurs baroques de l’île de Madère. Depuis son balcon, nous bénéficions d’une vue magnifique sur Funchal.

Continuation pour le déjeuner jusqu’au cœur de l’île vers le village de Curral das Freiras. Depuis le promontoire d’Eira do Serrado, que l’on atteint après une petite marche de 10 mn, la vue sur le village et les sommets est spectaculaire. Retour à Funchal par une forêt de lauriers, d’eucalyptus, de pins vers le Pico dos Barcelos et son panorama sur la ville.

Vendredi 18 mai

Notre journée de visites se déroule à Funchal. Nous commençons par le jardin romantique de la Quinta Vigia où séjournèrent plusieurs personnalités comme le prince russe Maximilien, l’Impératrice Sissi ou le Prince d’Oldenburg. Aujourd’hui, c’est le siège officiel du Gouvernement régional de Madère.

Nous terminons la visite du matin par le Jardin Botanique. Dans un site exceptionnel, ancienne propriété de la famille Reid’s, il présente un condensé des espèces vues au cours de ce voyage.

Après notre déjeuner, nous entreprenons une balade à travers le marché coloré des laboureurs, en continuant notre promenade jusqu’à la plus ancienne cave de vin de madère d’une famille anglaise, caves Blandy, visite de son musée et dégustation de vin de Madère.

Samedi 19 mai  

Aujourd’hui, nous partons vers la pointe Saint-Laurent avec une balade dans un paysage poétique et minéral. Nous continuons notre route pour le village d’Arco de Sao Jorge et pour visiter la roseraie de la Quinta do Arco qui possède l’une des plus grandes collections de rosiers avec plus de 1000 espèces différentes.

Nous nous dirigeons ensuite vers Santana, petite ville située au nord de l’île, connue pour ses pittoresques maisons typiques au toit de chaume pointus. Moment de libre pour nous délecter des petites bananes très sucrées de Madère, sans oublier Patrick (Muguet) qui nous gâte avec des « Pastels de Belem » en attendant notre déjeuner.

Après celui-ci, nous partons pour Portela qui offre de beaux points de vue et Machico, ancienne capitale de Madère où s’installèrent les premiers explorateurs, en 1420.

Dimanche 20 mai

Nous partons, comme tous les matins à 9 heures, pour le col de Poiso vers Pico do Aiero à 1830 m, second point culminant de l’île. C’est un endroit très touristique qui nous offre des panoramas fascinants. Nous continuons notre matinée par la capitale de la truite, Ribeiro Frio. Une marche très agréable nous est proposée jusqu’au belvédère de Balcoes. Quelques achats encore, notamment en liège, et nous repartons sur Funchal après notre déjeuner par une route très sinueuse qui nous faisait battre le cœur. D’autant plus que notre car s’est trouvé nez à nez avec un autre car et sans la maîtrise de Palo, « nous y serions encore »…..

Lundi 21 mai

Au-revoir Palo, au-revoir Ana-Luisa qui, tous deux, nous accompagnent à l’aéroport et que nous n’oublierons pas, tellement ils étaient empreints de gentillesse, de courtoisie et de patience à notre égard.

Retour à Genève à 17h.30, et au-revoir à Patrick. Nous sommes heureux de rentrer mais tristes de se quitter. Nous nous reverrons, c’est sûr….

Les commentaires sont fermés.