26/06/2014

CATALOGNE ESPAGNOLE

Compte-rendu du périple en

Catalogne espagnole


 

Le groupe.JPG

Partir dans la province de Girona, une des quatre provinces qui forment la Catalogne pour en découvrir les richesses culturelles et patrimoniales, séjourner dans un bel hôtel de Girona et rayonner autour pour visiter des châteaux  et des monastères catalans, joyaux des arts roman et gothique, découvrir le fameux triangle dalinien, flâner dans de ravissants villages médiévaux, serpenter autour des contreforts pyrénéens, faire une balade dans un bateau à fond de verre autour des îles Medes et le long de la Costa Brava, assister à une fête de fleurs traditionnelle, goûter aux spécialités catalanes, déguster les vins de l’Empordà… C’est ce qu’ont choisi 20 lecteurs de votre journal pour passer une semaine de vacances réussie.

Remarque : Tous les noms de ville sont écrits en catalan. Exemple : Girona et non pas Gerona, en castillan ou Gérone, en français.

Samedi 14 juin : Aux départs d’Echallens, Lausanne et Genève, dans un luxueux car 5 étoiles de Thomas Marti Voyages, sous la conduite de l’agréable et très sympathique chauffeur Christophe, nous arrivons à destination, c’est-à-dire à Girona, à l’hôtel Ultonia. Après avoir pris possession de nos chambres, Yvan et Marie-Claire, les uniques concepteurs du voyage, nous attendent pour une conférence sur l’histoire et la culture de la Catalogne. Un superbe repas de tapas avec sangria clôt cette présentation.

Dimanche 15 juin : Départ pour la fête des fleurs d’Arbucies, Les Enramades, où les rues sont tapissées de Fete des fleurs d'Arbucies.JPGmotifs artistiques ou géométriques réalisés avec des pétales de fleurs. Bien que la tradition remonte au XVI° siècle, la fête des Enramades n’a été déclarée d’intérêt général que depuis 1999. Elle se déroule avant le Corpus Cristi. Un concours est organisé chaque année destiné à primer les meilleurs motifs réalisés soit par des quartiers, soit par le personnel d’entreprises, soit par des associations. Promenade libre dans les rues où les appareils photos font beaucoup de cliquetis.

A midi, nous partons pour le restaurant Grions à Sant Feliu de Buixalleu. Menu : Croquettes de morue sur lit de salade, grillades de boudin noir, de poulet, d’agneau et de porc avec un accompagnement de légumes rôtis, fromage blanc de vache au miel. Pain, vin et café.

Après notre déjeuner, nous partons pour Montsoriu pour une montée pédestre en direction du château par un chemin forestier. Nous avons une visite commentée qui nous apprend que le Château de Montsoriu, entreP1110907.JPG la Costa Brava et les montagnes de Montseny, est l’un des châteaux gothiques les mieux conservés en Catalogne. Il fut occupé par la dynastie des vicomtes de Cabrera au cours de l’époque médiévale. La vue depuis le château sur le parc naturel du Montseny est impressionnante. On visite la cour, les remparts, le chemin de ronde, quelques salles...

Sur notre chemin de retour, Christophe nous arrête vers le Château d’Hostalric pour admirer le point de vue stratégique, les remparts de la ville et les tours.

Retour à l’hôtel, mais la première journée fut intense et nos chambres sont les bienvenues.

Lundi 16 juin : départ pour Blanes et promenade dans le magnifique jardin botanique de Marimurtra consacré à la végétation méditerranéenne. Il a été créé en 1920 par le botaniste allemand Karl Faust qui le légua ensuite à la Fondation « Jardin Botanico Marimurtra ». Le jardin est aujourd’hui destiné à l’étude internationale de la botanique. Il est composé de trois parties : un jardin tropical, un jardin tempéré et un jardin méditerranéen. Visite libre.

Nous partons ensuite pour Tossa de Mar. Le temps ne nous permet malheureusement pas de profiter de la DSC_4624.JPGplage, alors d’aucuns prennent les ruelles commerçantes de la ville, d’autres visitent le château et quelques uns s’attablent pour prendre une Cava ou une Sangria. Le repas se déroule au restaurant Sa Muralla situé au pied des remparts. Au menu : Plat de coquillages et crustacés grillés, riz garni, glace. Sangria, pain à la tomate et café.

La fin de l’après-midi est consacrée à une visite guidée de 2h30 pour découvrir la très belle ville de Girona et ses monuments : la cathédrale et le cloître de Sant Feliu, le trésor, les bains maures, la vue panoramique depuis les remparts, le quartier juif, les rambles...

Mardi 17 juin : les visites sont centrées principalement sur le Moyen-Âge catalan. Départ pour Vic qui se trouve dans la province de Barcelona. Vic est la capitale catalane de la charcuterie (“els embotits”). À 9 h, nous sommes attendus chez Ramon, célèbre charcutier qui nous fait déguster un assortiment de sa charcuterie. Ensuite, nous déambulons dans  la vieille ville célèbre pour son architecture médiévale. NousDSC_4744.JPG visitons également la cathédrale Saint Pierre (1038) qui, bien que beaucoup remaniée, recèle des trésors, un cloître gothique, la tour-clocher et une crypte. À l’intérieur, admirez le retable (XV° siècle) du maître-autel et les peintures de Josep Maria Sert (1874-1945). Très symboliques, elles illustrent le mystère de la Rédemption : péché originel (transept), Passion du Christ (abside) et martyre des apôtres (nef). La dernière œuvre du peintre, une Crucifixion, est exposée au-dessus de son tombeau, dans le cloître. Ce dernier renferme aussi le tombeau du philosophe Jaume Balmes (1810-1848). 

Pour terminer la matinée, nous faisons une  visite guidée en français du Musée épiscopal, l’un des plus importants pour l’art roman et gothique de Catalogne.

Départ pour Ripoll où nous sommes attendus au restaurant Reccapolis, à 13 h. Au menu : copa de cava et amuse-gueule – ravioles farcies – agneau à la cuillère avec cèpes – fromage blanc de chèvre aux 3 confitures – vin Raimat clos Abadia 2010 Costers del Segre, café et mignardises.

Après notre déjeuner, visite guidée du monastère Santa Maria. Le monastère bénédictin de Ripoll fut fondé P1120129.JPGpar le comte Guifred le Velu au IXe siècle. Très tôt, il devint l’un des centres culturels les plus importants du Haut Moyen Âge. Le principal chef-d’œuvre du monastère est le portail roman du XIIe siècle, divisé en sept franges horizontales, où sont représentées des scènes bibliques, historiques et allégoriques. Dans le transept et dans les murs de la nef centrale, se trouvent les tombes de plusieurs des comtes de Besalú et de Barcelone, ainsi que celle du propre fondateur de la Catalogne, Guifred le Velu.

Avant d’arrivée à Girona, nous nous arrêtons dans la très belle ville de Départ pour Besalu où nous faisons une promenade libre dans les ruelles de la vieille ville.

Mercredi 18 juin : Départ pour Empuries avec une visite guidée du site archéologique d’Empuries. La ville fut fondée par les Grecs au VI° siècle av. J.-C. Plus tard, les Romains la transformèrent et l’enrichirent. Elle P1120146.JPGdisparut au IIIe siècle ap. J.-C., avec l’invasion des Francs. À l’intérieur de l’enceinte, on peut contempler les maisons aux petites dimensions pavées de mosaïques en marbre blanc, les citernes romaines, mais aussi les fondations de la place à arcades et la zone sacrée des temples dédiés à Esculape et à Zeus Separis.

A midi, nous nous rendons au Restaurant Palau Lo Mirador, à Torroella de Montgri où nous sommes attendus dans le Salon Royal. Au menu : pica-pica avec coca avec escalivada et anchois de L’Escala, jambon d’épaule avec pain et tomate, croquettes de champignons, millefeuilles de foie et pommes, calamars à la romaine, poulpe à la Galicienne, gambas. Le plat principal est au choix : veau aux petits oignons glacés et pommes ou queue de baudroie à l’ail, piment et purée. Le dessert est au choix entre un carpaccio d’ananas avec crème et fraises ou soupe de chocolat à la menthe avec glace à la fraise. Pain, Vins (Blanc de blancs Sumarroca D. O. Penedès, Clos Primat D. O. Empordà), café et petits fours.

Après ce délicieux repas, nous partons pour l’Estartit où nous embarquons pour une promenade en mer en bateau catamaran Nautilus à la découverte des îles Medes et de la Roca Foradada.

Cette petite croisière terminée, nous partons pour La Pera pour visiter avec un guide le  château Galà de Pubol, première première étape du triangle dalinien.

DSC_5027.JPGJeudi 19 juin : Nous partons pour Figueres, deuxième étape du triangle dalinien, avec le théâtre-musée consacré à l’œuvre de Salvador Dali. Le Théâtre-Musée Dalí, le plus grand des objets surréalistes du monde, est installé dans une construction du XIX° siècle : l’ancien Théâtre Municipal détruit à la fin de la guerre civile. C’est sur ses ruines que Salvador Dalí décida de construire son musée. Visite libre.

Après cette visite du Théâtre-Musée du grand peintre, nous partons pour la cave de Terra Remota, à Capmany. Visite de la cave et son vignoble d’exception de l’Empurdà. Dégustation de vins. À 13h30, pique-nique sous les pins. Super sympathique ! Dans le panier : tranche de jambon jabugo, pâté, fouet, fromage manchego, pain, tomates, huile d’olive, fruits, café, eau et vin.

Retour à Figueres où nous effectuons une visite guidée en français du château Sant Ferran, en jeeep et en dinghy pour la “cathédrale de l’eau”. Située sur une éminence, cette fortification militaire de grandes dimensions a été construite au XVIII° siècle sous les ordres de plusieurs ingénieurs militaires. Elle occupe 32 hectares, pour un périmètre de 3.120 mètres; les citernes qui se trouvent sous la place d’armes peuvent contenir 10 millions de litres d’eau. Le château de Sant Ferran, qui pouvait accueillir 6.000 hommes d’armes, est un élément patrimonial de premier ordre: c’est le plus grand monument de Catalogne et la plus vaste forteresse à bastions de l’Europe du XVIII° siècle. Par ses dimensions gigantesques, par la complexité technique de sa construction relativement à l’ingénierie militaire de l’époque et par son excellent état de conservation. Nous terminons la visite par une petite promenade dans le sous-sol de la citerne à bord de « zodiac ». Bien évidemment, nous sommes couchés afin de ne pas nous assommer en passant dans les tunnels au plafond très bas. C’est une belle aventure !

_MG_2138.JPG

 

Vendredi 20 juin : Départ pour La Bisbal, la capitale catalane de la céramique où de nombreux commerces proposent toutes variétés de poteries multicolores à tous les prix. La Bisbal d’Empordà est aujourd’hui l’un des centres céramiques les plus actifs de Catalogne. L’importance de cette activité se traduit de manière très visible dans le paysage urbain de la ville avec ces minces silhouettes d’anciennes cheminées industrielles. Promenade libre dans la vieille ville avec son marché hebdomadaire du vendredi où nous trouvons des petits trésors à tout petit prix.

Après cette promenade, nous partons pour une visite contée en français du petit village médiéval de Peratallada.

_MG_2179.JPGNotre repas de midi se déroule au Mas Pou à Palau Sator. Au cœur du Baix Empordà, une grande ferme du XVI° siècle abrite le restaurant qui conserve toujours une bonne partie de sa structure d’origine. Au menu : Assortiment de 9 entrées (dés de fromage de chèvre et de coings, tranches de magrets de canard séchés, omelette aux légumes, morue fraiche effilochée, pâté de canard, escalivada de légumes et anchois, croquettes de morue, croquettes de viande, escargots), un plat principal (lapin braisé avec ailloli) et un dessert (profiteroles à la chantilly nappées de chocolat). Pain, café et vin. En sortant du restaurant, visite libre du petit musée d’arts et traditions populaires attenant.

Notre après-midi est consacrée à la visite libre de la vieille ville de Pals. Ce village médiéval se situe sur la cime du Puig Aspre, depuis laquelle on peut contempler une vue magnifique du petit Empurdan. De la vieille ville, il faut souligner l’église Sant Pere datant de 944, où différents styles se mélangent, roman, gothique et baroque. Le Clocher, construit entre le XI° et le XII° siècle, situé à quelques mètres de l’église est connu sous le nom de Tour des heures. À voir : l’enceinte gothique de Pals où les maisons sont construites en pierre, le château et la muraille médiévale de Pals (XII° –XIV° siècle) qui entoure la partie haute du centre historique et où sont conservées quatre tours seulement et le musée Ca la Pruna, situé à l’entrée du centre historique. Retour à Girona aux alentours de 17 heures pour nous permettre de finir quelques achats.

Samedi 21 juin : Départ en direction de Sant Pere de Rodes par une route sinueuse. Merci Christophe, car la_MG_2228.JPG route n’était pas évidente. Nous sommes en pleine Costa Brava. Nous marchons 15 minutes sur route goudronnée pour rejoindre le monastère. Visite guidée en français de 1 h 30. Le monastère de Sant Pere de Rodes est un monastère bénédictin. Il est construit sur le flanc de la montagne de Verdera, en contrebas des ruines du château de Sant Salvador de Verdera qui lui offrait sa protection, avec une vue exceptionnelle sur la baie de Llançà et El Port de la Selva, au nord du cap de Creus.

Notre dernier déjeuner en Catalogne se déroule à Cadaquès, joyau de la Costa Brava, village le plus oriental de Catalogne que nous rejoignons par une petite route qui serpente à flancs de colline pour descendre vers la mer. A 13 heures, nous sommes attendus au restaurant Compartir. Pendant plus de 15 ans Mateu Casañas, Eduard Xatruch et Oriol Castro ont travaillé au restaurant El Bulli d’Adria Ferran. La philosophie de la cuisine pratiquée est celle du «pica-pica », assortiment de tapes. C’est un repas de « Gala » en hommage à l’épouse de Salvador Dali. Au menu : Cocktail et amuse-bouche ; Salade de betterave, fruit avec sorbet d’Ajoblanco ; Sardines marinées avec une sauce liquide, truffe, tomate et basilic ; Cannelloni de thon rouge avec saveurs méditerranéennes ; Moules à la sauce Béarnaise ; Beignets de morue au miel ; Riz ibérique aux trompettes de la mort ; Tiramisu maison ; Bombons liquides de chocolat avec sorbet de cassis. Pain, café et Sangria.

Comme c’est notre dernier repas ensemble, nous tenons à remercier Yvan et Marie-Claire pour l’organisation de ce beau périple, leur connaissance du pays, leur agréable compagnie. Micheline et Richard, au nom de tout le groupe, leur adressent quelques mots et c’est sur cette note très sympathique que nous terminons notre triangle dalinien par une visite guidée de la Maison-Musée de Portlligat, seule résidence stable de Salvador Dali depuis 1930. Pour arriver à ce petit hameau, nous prenons le petit train routier en longeant la merveilleuse côte de Cadaquès et en admirant la grande bleue toute transparente. La Maison-Musée de Dali est l’endroit où il a vécu et travaillé régulièrement jusqu’à la mort de Gala, en 1982, date à laquelle il s’est installé au Château de Púbol.

_MG_2270.JPG

 

Nous revenons à l’hôtel à Girona et ce soir c’est la Fête de la Musique ! Vite, nous nous préparons et partons dans plusieurs endroits de la ville pour assister à des concerts très variés. Nous finissons sur la place de l’Indépendance où un concert de sardanes est donné. Marie-Claire se joint aux rondes et nous fait une démonstration de la danse de la Sardane. Michel et Anne et d’aucuns d’entre-nous sont émerveillés par cette magnifique convivialité.

Dimanche 22 juin : c’est le départ ! Comme tous les matins, le groupe est ponctuel ! Micheline explique à Yvan et Marie-Claire, agréablement surpris par la ponctualité des Suisses, que nous sommes nés avec un COUCOU ….

Au-revoir Yvan et Marie-Claire et au-revoir la Catalogne, nous reviendrons….

 

_MG_2196.JPG

 

Ce n’est pas peu dire, car une heure et demie après notre départ, Christophe, notre chauffeur, nous informe que nous allons faire notre halte règlementaire dans la banlieue de Perpignan, chez Yvan et Marie-Claire, qui nous attendent pour un café et une spécialité de la région. MERCI !

A 18 heures, nous atteignons Genève et la tête pleine de souvenirs que nous nous quittons... M.P. 

 

 

 

 

 

Commentaires

ah!!! Les belles villes espagnoles.

Écrit par : Annuaire suisse | 01/09/2014

Les commentaires sont fermés.