10/06/2011

CIRCUIT EN OUZBEKISTAN

LES JOYAUX D'OUZBEKISTAN

Carnet de route

 

par Sylvie Gaudin


DSC_0475.JPG

15.05.11 - Suisse - Tashkent

 

Tout le monde à bord pour le début de ce voyage. Après un vol entre Genève et Istanbul sans encombre, nous embarquons à bord du « four » pour Tashkent. Un problème d'air conditionnée nous fera partir avec 1 heure de retard mais finalement au frais.

Après une bonne heure pour passer la douane, nous arrivons à l'hôtel pour une courte nuit bien méritée.

16.05.11 - Tashkent

Quelle belle 1ère journée nous passons à Tashkent, une ville variée à souhait. Visite du marché, des mosquées dont le complexe Himam où se trouve l'unique exemplaire du coran, découverte du métro, de la place de l'Indépendance et pour terminer « sprint » obligatoire pour tous par peur de se faire surprendre par un orage... le vent se lève, la poussière se colle à nos rétines, quelques branches d'arbres nous tombent presque sur la tête et rien qu'une petite pluie... tout ça pour ça.

En soirée, nous nous rendons chez le potier Rakhimov pour nous régaler de mets préparés par la famille. Un artiste local nous permet d'apprécier la musique locale pendant notre dîner. Visite de l'atelier puis de la galerie. Quelle finesse et amour mis dans la fabrication de cette céramique. Tradition qui se transmet de génération en génération.

C'est le ventre bien rempli et le sourire aux lèvres que nous allons nous coucher.

17.05.11 Tashkent - Samarcande

Départ pour la Perle de L'Orient : Samarcande. Petite frayeur au 1er arrêt technique le long de la route où un Monsieur tombe et s'écorche un coude. Heureusement toutes ces dames (6 au total) s'occupent de lui et lui rende le sourire.

2ème arrêt technique dans une station service et la découverte des toilettes turcs communes... c'est-à-dire quand on est debout la porte est à niveau des hanches... de bonnes rigolades.

Arrêt photo à la Porte de Fer.

À notre arrivée à Samarcande, nous visitons le musée Afrosyab où nous apprenons beaucoup sur l'histoire et Alexandre le Grand.

Puis nous nous rendons à la maison du vin pour déguster...du vin, au total 10 verres ! Du blanc au rouge, puis au cognac... allant de récolte de 2010 à 1985...pour être honnête ceux-ci ne valent pas une bonne petite Arvine bien de chez nous!

Ensuite visite du mausolée GourEmir à la lueur des derniers rayons du soleil, une splendeur, grandiose ! Des éclats de bleus, turquoise, verts... une explosion des sens !

Nous nous rendons dans un restaurant pour notre dîner. L'anniversaire d'un petit d'1 an anime notre repas avec en prime les prestations vocales du parrain (tout spécialement venu d'Israël) en karaoké. Il chante bien mais pousse ses décibels jusqu'à 91db selon l'Iphone d'un Monsieur - vive la technologie ! Nos demandes répétées de baisser le son seront vaines, alors nous nous rendons à l'étage pour boire le thé et une vodka gentiment offerte par la maison. Et finalement les décibels prendront le dessus sur quelques un d'entre nous : rien de tel qu'une danse pour digérer et participer à la fête.

18.05.11 Samarcande

Matinée de visite au Régistan, une pure merveille. Nous faisons plus ample connaissance avec le peuple ouzbek qui vous prend en photo autant que nous les prenons. Ils sont si souriants et accueillants. Nous commençons par la médersa (école religieuse) Oulough Begh où quelques courageux s'aventurent dans le minaret pour admirer la vue (celui-ci penche méchamment), malgré le ciel qui s'assombrit de plus en plus. Mais selon notre guide, il y a 300 jours de soleil par an en Ouzbékistan...

Nous continuons par la médersa Chir Do et assistons à une démonstration d'instruments de musique.

Quelques achats pour certains et pour d'autres essayage de chapeau en mouton Turkmen, de vrais Jackson Five !

Nous continuons par une mosquée et la pluie fait gentiment son apparition. 300 jours de soleil, vraiment?!.

Départ le long de la rue Tashkent pour arriver à l'imposante mosquée Biki Khanum, splendide. À ce moment-là, la pluie s'intensifie et notre guide nous dit que c'est la 1ère fois pour elle (en 15 ans) qu'elle a de la pluie à Samarcande à cette période. Et bien comme ça elle se souviendra de notre groupe !

Découverte du bazar/marché grouillant de monde qui achète entre autre fruits secs, épices, légumes, fruits, œufs, nougats, ...

Déjeuner dans un restaurant en ville où, il faut l'admettre, il faire plus chaud à l'intérieur qu'à l'extérieur.. la pluie continue à tomber.

Retour à l'hôtel pour récupérer les pèlerines TdG (merci TdG pour ce cadeau utile !) - et à notre sortie nous profitons d'une timide apparition du soleil pour visiter la nécropole Sha-I-Zinda où mausolées se succèdent plus beaux les uns que les autres. Intérieur avec des coupoles, façades, colonnades décorées finement. Nous avons même droit à une délégation caucasienne accompagnée par un important mufti (garde du corps), télévision, tout le toutime pour relayer son passage.

Continuation à l'observatoire d'Oulough Begh où un défilé de pèlerines bleues Tribune de Genève sort du bus : la pluie a recommencé.

Dîner dans une famille ouzbek où nous avons droit à la recette du plat national, le Plov : riz, carotte et bœuf ou mouton.

C'est autour d'une table aménagée de bons petits plats que nous dînons.

19.05.11  Samarcande - Yourte

En route pour environ 5 heures de bus...

Arrêt à Sirmish pour admirer les gravures rupestres. Nous rencontrons des femmes qui mangent sous les arbres et accueillent 2 clientes pour faire des photos... Accolades et rigolades sont immortalisées dans nos appareils photos. Continuation pour notre « déjeuner » à 15h00 chez l'habitant, assis à même le sol. Quelques gémissements se font entendre lorsqu'il faut se relever !

Nous continuons à travers un paysage désertique et vallonné jusqu'au lac Aydarkul où nous nous arrêtons pour une pause photos. Nous avons même la chance d'apercevoir « Caroline la tortue » qui se balade entre 2 routes et de découvrir le chou du désert, sorte de petit arbre avec un chou au bout.

Arrivée au camp de yourte. Certains profitent de faire un tour en chameau alors que les autres se reposent. La soirée se finira au bord d'un feu accompagné par un chanteur local.

Levé de lune, moment magique dans cette belle nuit étoilée. Douce nuit sous la yourte.

20.05.11 Yourte - Boukhara

Petit déjeuner au cenovis !  Merci à Madame qui ne part jamais sans son tube.

Nous nous rendons au bord du lac Aydarkul pour 1h30 de détente. Certains choisissent le farniente et la baignade et d'autres se baladent au bord de ce lac artificiel au bleu intense.

Moment de photos avec les Rolliers d'Europe (magnifique oiseau vert), un varan, des lézards, des traces improbables sur la plage.. chien ou lynx ? gazelle ou vache ? difficile  à déterminer..

Retour au camp pour un déjeuner léger : on nous sert un poisson à « mille » arrêtes mais la diète ne nous empêchera pas de profiter du lieu, ni du reste de la journée.

En route pour Boukhara, nous nous arrêtons pour visiter un caravansérail et à Gijduvan pour découvrir la place et la médersa. Enfin nous faisons connaissance d'un céramiste local et de son ânesse Mrs Lee. Le style de poterie plaît moins que celui déjà vu, ici il est plus vieillot et brute.

En arrivant à l'entrée de la ville de Boukhara, le car s'arrête subitement...petite panne technique mais réparée 10 minutes plus tard, merci aux chauffeurs. Nous nous imaginions déjà continuer à pied ou en taxi.

21.05.11 Boukhara

Magnifique journée de découvertes de Boukhara avec ses nombreuses échoppes établies dans de somptueux caravansérails et vendant couteaux, soie, bijoux, tapis, miniatures.

Visite des principaux sites (médersa Mir-Ir-Arab, mosquée Kalon) puis de la citadelle où nous n'arrêtons pas de croiser un groupe de dames âgées toutes guillerettes, qui nous attrapent par le bras pour prendre des photos avec nous, trop amusantes...quel plaisir de les voir si vivantes et positives.

Visite d'un hammam du 16ème siècle qui nous donne très envie, surtout à nous les dames.

Puis au coucher de soleil nous visitons Tchor Minor avec ses 4 tours.

Dîner folklorique avec défilé de mode locale et concert dans un caravansérail.

22.05.11 Boukhara

En matinée, visite des sites situés aux alentours de Boukhara dont le mausolée de Baha-Al Din Naqchband, la croyance dit que si on s'y rend 3 fois, c'est comme si on s'était rendu à la Mecque. Expérience incroyable de voir les pèlerins tourner autour d'une tombe (troncs d'arbre), y attacher leurs vœux et enlever un microscopique bout de bois avec l'ongle pour la prospérité... moment mystique.

Déjeuner dans un restaurant au son d'une violoniste qui nous joue du Bach, Titanic, du Sirtaki.. drôle de mélange et de dépaysement. 

Pendant notre temps libre, quelques un font encore des achats.. aaaaah le pouvoir des boutiques de Boukhara est incontrôlable. Quant à moi, je passe 2 heures à papoter avec Sabina (20 ans) qui tient son propre magasin et nous discutons de la vie quotidienne, des us et coutumes, de la famille... un moment de partage exceptionnel. Elle est maman d'une petite fille de 6 mois et je lui demande si elle possède le berceau traditionnel et surtout si elle utilise le « pampers ouzbek »... il faut voir la photo pour comprendre le procédé, sinon ça à l'air d'un objet de torture. Je vous invite à la regarder!

23.05.11 Boukhara - Urgench

Suite aux travaux sur la route entre Boukhara et Urgench c'est journée libre pour tous et vol en soirée. Nous en profitons pour faire nos derniers achats (oui encore) et avec une dame de tester le hammam : 1h30 de pure bonheur dans le fameux vieux hammam datant du 16ème siècle. Massage, peeling, relaxation totale avant de rejoindre le groupe et se rendre à l'aéroport pour prendre notre vol à destination d'Urgench. Cette alternative nous évite 12h00 de bus sur une route en travaux. À voir ceux qui l'ont empruntée nous nous sentons privilégiés. À l'aéroport, sur le tarmac, certain se feront tirer les oreilles pour avoir fait.. une photo de l'appareil.. on ne rigole pas ici !

24.05.11 Urgench/Khiva - Tashkent

Matinée de visites à Khiva. Superbe cité musée. La plupart des mosquées et médersas sont les unes à côté des autres et recèlent des trésors. Nous avons la chance de voir la fabrication du pain dans les fours typiques et surtout de les déguster encore chaud.

L'après-midi, nous nous reposons dans les cafés en buvant du thé et discutant. L'air étant lourd certain ne mettent pas long à s'endormir sur les nattes. Il ne fait malheureusement pas très beau et le ciel est gris.

Le soir nous reprenons l'avion pour Tashkent.

25.05.11 Tashkent - Vallée de Ferghana

Répartition du groupe en petit groupes de 3 personnes dans des véhicules de ville. En effet, les bus, en raison de sa puissance, n'arrive pas à grimper jusqu'au col qui mène à la vallée. La conduite sportive dans un trafic intense nous amène jusqu'à Kokand pour une visite de la mosquée. Arrêt en cours de route au marché, ici on trouve entre autres du lait caillé en boule, de la rhubarbe, des fruits secs...

Il ne fait malheureusement pas très beau et le ciel est bouché, ce qui nous empêche d'apprécier le paysage. Installation dans notre joli hôtel avec son jardin rempli de rosiers.

26/27.05.11 Vallée de Ferghana - Tashkent - Suisse

Nous visitons un céramiste à Risthan, où nous prenons aussi notre déjeuner. Nous avons la chance de voir un des artisan en train de peindre un plat, d'une précision et d'une finesse impensables.

Puis nous visitons à Margilan, une fabrique de soie artisanale. Visite très intéressante avec l'explication de la marche à suivre allant du cocon jusqu'à la teinte. Le personnel est très souriant et accueillant.

Puis nous reprenons la route pour Tashkent. Cette fois-ci lorsque nous passons le col il fait beau et nous pouvons apprécier la beauté des paysages.

Nous arrivons à l'hôtel fatigués par la longue route, et nous dépêchons de manger notre dernier repas pour profiter un peu de la nuit qui sera très courte : nous partons de l'hôtel pour l'aéroport à 03h00 !

Enregistrement sans encombre, mais petite bousculade lors du passage de la douane. Ici il faut jouer du coude et protéger sa place dans la file.  

5 heures d'attente à Istanbul permettent à certains de tester leur 1er Starbucks Café et à certain de faire leur vraiment derniers achats.

C'est fatigués mais heureux et la tête remplie de belles images et souvenirs que nous rentrons dans nos domiciles respectifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.