14/08/2009

5 au 12 juillet 2009

VOYAGE PHOTOGRAPHIQUE EN NORVEGE,

AU PAYS DES TROLLS….

Récit Michèle Paoli

 


 

groupe1.jpgSur l’initiative de Jiri Benovsky, photographe de talent, l’agence Synopsis à Lausanne a commercialisé, pour les lecteurs de votre journal, un voyage photographique d’une semaine en Norvège. Non seulement le pays est beau et se prête parfaitement à la photo, mais l’enseignement de Jiri et l’ambiance du groupe a donné à ce périple une dimension de valeur dont le Club voyages peut s’enorgueillir.

Equipé d’appareils de photo, objectifs, trépieds, filtres, etc. chacun, selon son niveau, a saisi, sur les conseils avisés de Jiri et à travers son imagination et sa créativité, les beaux paysages qui se sont offerts à lui : fjords, cascades, glacier, lacs, rivières, lever et coucher de soleil, musées, parcs et villes. Une belle semaine qui a permis, grâce à la passion commune des participants et à l’amitié qui régnait dans l’équipe, de revenir la tête pleine de souvenirs et les yeux encore brillants de tant de beauté. Les photographes avertis ont pu améliorer encore leur savoir et les autres – comme moi par exemple – ont appris les rudiments de la photographie, mais suffisamment – grâce à Jiri – pour être fiers de leurs œuvres.

 

 

Dimanche 5 juillet

Jiri.jpgDix-sept abonnés de la Tribune de Genève ou de 24heures se retrouvent à l’aéroport de Genève pour cette belle aventure, en présence de Michèle, du Club Voyages.

Genève-Paris : 4heures d’attente à l’aéroport Charles-de-Gaulle. Pour faire passer le temps, nous vivons, grâce aux écrans de télévision, la victoire de notre champion Fédérer au stade Roland Garros. Oslo : arrivée à 21h.10. Transfert à Lilleström, nouvelle ville de congrès, offrant une situation exceptionnelle par rapport à l’aéroport et à la capitale. A l’hôtel où nous séjournerons deux nuits (à l’aller et au retour) nous faisons la connaissance du photographe, Jiri. Petit en-cas, explications succinctes pour le lendemain et chacun regagne sa chambre pour une nuit bien méritée.

 

Lundi 6 juillet

IMG_0198.jpgLa composition du buffet du petit-déjeuner interpelle plus d’un. Des couleurs, des formes, des odeurs, dont nous ne sommes pas habitués. Mais c’est bon, même très bon.

Nous commençons à nous connaître et la passion de chacun, qu’elle soit pour la photo, les voyages, ou la découverte laisse présager que l’entente sera des plus amicales.

Cristina, notre guide d’origine roumaine et installée pour ses études à Oslo, nous accompagne durant cette semaine et va essayer de nous faire découvrir le circuit intense du programme élaboré par l’agence.

Aujourd’hui, le temps est maussade et très couvert. Nous longeons le lac de Mjøsa, le plus grand de Norvège, situé dans la partie sud du pays à environ 100 km au nord de la capitale, pour rejoindre Lillehammer, célèbre dans l’histoire contemporaine pour avoir hébergé les Jeux olympiques d'hiver de 1994. Qui n’aurait pas envie de monter jusqu’au sommet du tremplin de saut à ski ? Aucun de nous. Nous nous retrouvons tous en haut et les plus courageux descendent même les 945 marches qui longent le tremplin. Quelle chance ! Nous assistons à l’entraînement d’un intrépide jeune homme qui s’élance tout « schuss » sur la piste synthétique pour voler jusqu’au sol. C’est magnifique et impressionnant.

Après notre déjeuner, nous continuons notre route en longeant la vallée du Gudbrandsdalen connue pour sa production de fromage de couleur brune. En évoquant les couleurs étonnantes du buffet du petit-déjeuner, je fais référence à ce fromage, sans savoir à ce moment que s’en était un.

Nous arrivons au musée en plein air du nom de Maihaugen qui regroupe près de 150 bâtiments en bois. Avec ses églises, ses maisons, ses fermes et ses outils, nous sommes transportés en quelques instants au début du siècle dernier. Nous découvrons des méthodes d’agricultures traditionnelles, un artisanat local et assistons  même, assis à des pupitres d’époque, à une leçon donnée par un jeune homme, habillée en maître d’école au charme d’antan.

Le dîner qui s’ensuit se déroule dans un hôtel en montagne, véritable joyau, loin du bruit et de l’agitation.

Nombre de kms parcourus : 340.

 

Mardi 7 juillet :

IMG_0337.jpgLa pluie et le brouillard sont de la partie.

Notre visite commence par l’église en bois debout de Lom qui fut construite à la fin du XIIe siècle. Un cimetière  avec des stèles sobres et très bien entretenues a été érigé tout contre. Après une séance photos, nous reprenons la route. Le temps nous presse, car nous avons encore 360 kilomètres à parcourir sous un brouillard intense. La route très escarpée et dangereuse nous inquiète quelque peu, car la visibilité est inexistante.

Notre déjeuner se déroule à Geiranger, petite ville touristique, nichée au creux d’une des branches du Storfjord. Arrivée au port de Geiranger, plusieurs centaines de personnes d’origine différente attendent d’embarquer sur un des nombreux navires assurant la traversée d’un des plus beaux fjords du monde. A bord du Hurtigruten, nous nous prélassons sur des chaises longues, emmitouflés dans des couvertures laissées à cet effet, et admirons les imposantes montagnes cernant le Geirangerfjord. Le temps est malheureusement déplorable ; il fait presque froid et nous sommes dans l’obligation de rentrer dans le navire au chaud. Malgré ces intempéries, nous immortalisons à l’aide de nos appareils photo ces beaux panoramas, incluant des cascades impressionnantes,  qui s’offrent à nous. Jiri en profite pour apprendre aux novices la technique des panoramiques. Nous nous y essayons et c’est magique lorsqu’il nous montre, dans le car, à l’aide de son ordinateur, les résultats.

Notre arrivée à Alesund, située sur la côte au nord de Bergen, est une ville assez importante en taille avec un très grand port. La ville est construite sur plusieurs  îles, reliées par des ponts ou par des tunnels. Sur l’île principale, surplombe une colline qui, du sommet, laisse présager une superbe vue.

Arrivée à notre hôtel, quelques-uns hésitent d’attendre la nuit pour immortaliser le coucher de soleil. Mais, en réalité, sont-ils très nombreux ? La fatigue se faisant  sentir, nous attendons le lendemain matin pour alimenter la carte mémoire de notre appareil photo.

 

Mercredi 8 juillet :

IMG_0521.jpgNous sommes sur la colline et le vent cingle notre visage. Nous prenons des photos sans trop nous attarder, car il fait froid.

Aujourd’hui, notre itinéraire nous conduit à Briksdalen, l’un des bras du plus grand glacier d’Europe, le Josterdalsbreen. Pour y arriver, nous traversons en ferry entre Magerholm et Orsneset pour atteindre Stranda, Hellesylt puis Olden avant de bifurquer en direction de Briksdalen. Une balade à pied de deux heures, au rythme de chacun, nous conduits vers un panorama magique : le glacier. Les appareils s’en donnent à cœur joie et les plus inconscients s’hasardent sur le glacier, alors que des panneaux indiquent : « Danger ». Mais le spectacle est si inattendu et fantastique que nous sommes obligés de l’éterniser dans la « boîte » et à laisser nos émotions se soumettre à tant de beauté.

Après ces quelques heures de marche, nous continuons notre route en découvrant des paysages magnifiques : montagnes, lacs, fjords, ciel chargé de nuages, parfois sombre, parfois ensoleillé. La route est si dangereuse et étroite qu’il ne nous est pas possible de nous arrêter. Jiri et quelques uns sont frustrés. Il s’offre à nous un spectacle grandiose : un lac transparent, aux couleurs limpides, le soleil au loin qui fait refléter les montagnes, des couleurs limpides, éclatantes, transparentes, bref une vraie beauté. Mais impossible de s’arrêter ! J’aperçois sur le visage de Jiri une grande déception de ne pouvoir nous conseiller sur les photos à prendre et laisser aller notre imagination pour ramener avec nous ce beau spectacle. Dommage !

Arrivée à Loen, notre hôtel est situé en bordure s’une rivière. Le temps est relativement clément. Le soleil vient adoucir la belle terrasse en nous offrant une vue magique ce qui nous permet de nous retrouver, tous, autour d’une grande table pour un sympathique cocktail offert par le Club Voyages. Beau début de soirée avant un excellent dîner.

Nous avons parcouru : 314 kms.

 

Jeudi 9 juillet :

R0010307.JPGAprès un petit déjeuner scandinave, nous prenons la route vers Skei pour traverser le tunnel de Fjaerland jusqu’à Kaupanger. Embarquement à bord d’un ferry pour une croisière d’environ deux heures sur le Sognefjord.  Des mouettes viennent nous caresser la tête en quémandant quelque chose à manger. Le temps est assez clément ce qui nous permet de faire de belles photos. Nous découvrons le Nærøyfjord, 17 km de long, qui est – dit-on –être l’un des paysages les plus spectaculaires de la planète, tout comme le Geirangerfjord. Son exceptionnelle beauté naturelle provient des parois cristallines, étroites et abruptes, qui s’élèvent au-dessus de la mer. Sa physionomie est aussi variée qu’admirable.

Nous arrivons à Bergen, capitale des fjords, et découvrons une ravissante ville, la 2e de Norvège, avec son immense port, ses ruelles ornées de très jolies maisons colorées sorties tout droit de contes pour enfants. Un guide, d’origine montpelliéraine, dont l’amour la conduit en Norvège, nous fait visiter la ville en nous expliquant son histoire, sa vie et surtout l’époque de la Hanse. Nous arpentons la cité Hanséatique, aux maisons très anciennes représentatives de l’architecture typique des comptoirs des marchands de cette époque (12e siècle), nous longeons le port avec son marché de poissons pour arriver à notre hôtel situé en plein centre.

Après le repas du soir, d’aucuns se retrouvent pour des photos et d’autres, dont la fatigue les gagne, regagnent leur chambre pour une paisible nuit. Plus que deux jours et nous quittons le pays des Trolls…

Kilomètres parcourus : 297.

 

Vendredi 10 juillet :

IMG_0639.jpgRendez-vous à 8heures pour photographier la ville depuis le sommet du mont Fløyen, à 320m au-dessus du niveau de la mer, en plein cœur de la ville, dont l’ascension se fait en funiculaire. Ce mirador offre une vue panoramique sur Bergen et les îles alentour.

La journée s’annonce intense. Nous longeons le fjord de Hardanger, connu pour ses arbres fruitiers, pour atteindre les chutes de Steindalsfossen que nous pouvons atteindre par  un petit sentier derrière elles.  Après des séances photos - nous utilisons ici les trépieds pour donner vie aux chutes – nous traversons en ferry sur le fjord de Hardanger pour atteindre les  chutes de Voringsfossen. C’est l’aventure ! Nous prenons des chemins escarpés, un  peu dangereux, et couchés au bord du précipice, nous photographions ce spectacle impressionnant. Nous poursuivons notre route par le plateau montagneux du Hardangervidda, parc national et véritable Eldorado pour les randonneurs et les pêcheurs pour arriver en soirée à Gol, district de Hallingdal, où nous passons la nuit.

Nombre de kilomètres parcourus : 372.

 

Samedi 11 juillet :

IMG_0752.jpgC’est le dernier jour avant notre départ pour la Suisse. Notre périple se termine à Oslo et pour atteindre la capitale, nous traversons la vallée du Hallingdal.

Après un déjeuner typiquement français, nous faisons une visite guidée de la ville au cours de laquelle nous avons découvert le musée du navire polaire Fram, le musée des bateaux Vikings, le magnifique parc des sculptures de Gustav Vigeland pour terminer par un tour d’orientation montant entre autres l’hôtel de ville, le parlement, le palais royal et la forteresse d’Akershus. Un temps libre nous est consacré pour flâner dans la rue principale et faire quelques achats de souvenirs. Soirée et nuit à l’hôtel de Lillestrom.

Nombre de kilomètres parcourus : 331, soit au total, durant ces 6 jours : 2'015 kms.

 

Dimanche 12 juillet :

IMG_0819.jpgAprès un petit déjeuner très copieux et une matinée libre pour chacun, nous atteignons l’aéroport d’Oslo pour rejoindre Paris, puis Genève.

Une belle semaine. Une sympathique ambiance. Une disponibilité de Jiri. Un beau voyage. Mais certainement pas assez de temps pour les photographes qui auraient voulu immortaliser davantage les beaux paysages qui nous ont été offerts d’admirer.

 

 

 

 

 

 

Merci à René, notre vétéran,  aussi alerte et jeune que Benoît, notre benjamin que je remercie également, merci à Julia, Ursula, Claudine, Iryna, Danièle, Isabelle, Térésa, Marie-Louise, Pierre, Fernand, Jean-Marc, Jean-Louis, Jacques, Daniel, Marc et enfin Jiri pour sa disponibilité et sa gentillesse. (Michèle Paoli)

groupe2.jpg

 

images[4].jpg(*) Loin, au nord, il existe des créatures qui se cachent dans les forêts… Qui sont-elles ? Nul ne le sait, mais elles sont étranges. Il semble qu’elles aient des pouvoirs surnaturels et les hommes ont décidé de les appeler : Trolls !

Les Trolls sortent de leur cachette seulement au coucher du soleil et disparaissent avant que le soleil ne se lève. L’exposition au soleil peut leur être néfaste, car ils peuvent se transformer en pierre. Beaucoup de formations rocheuses dans les montagnes et au nord de la Norvège ressemblent à des Trolls, ce qui laissent penser qu’ils ont oublié de se cacher du soleil. A quoi ressemble un Troll ? Ils ont une apparence effrayante : nez long et crochu, quatre doigts, quatre orteils et certains ont une queue longue et touffue. Il y en a qui peuvent avoir deux têtes, un seul œil et le nez entièrement recouvert d’arbustes et de végétation en forme de mousse. Pourtant, le Troll a la réputation d’être gentil et d’avoir un bon caractère. La majorité des Trolls peuvent vivre durant des siècles. Malgré leur gentillesse, il est quand même déconseillé de mettre un Troll en colère car sa colère peut être sans limite ! Il est par conséquent très important de ne pas s'en faire un ennemi.

La prochaine fois que vous irez dans les forêts sombres de Norvège, rappelez-vous que vous ne serez peut être plus seul... Les Trolls peuvent être autour de vous…

 

Commentaires

??? Moi qui croyait admirer des photos du cercle polaire !!!

Écrit par : Jean-Bernard Busset | 14/08/2009

Vous avez raison ! Je vous prie sincèrement de m'excuser, mais malgré toute ma volonté je n'ai pas eu le temps. Je m'en occupe dès que je peux. Promis.
En tous les cas, merci de votre intérêt.
Michèle Paoli
Responsable des voyages-lecteurs

Écrit par : PAOLI | 14/08/2009

Les commentaires sont fermés.